5 raisons qui vous empêchent d’atteindre vos objectifs

D’après les statistiques, seulement 8 % des personnes réalisent leurs résolutions prises en début de nouvelle année. Pourtant nous sommes tellement nombreux à prendre de nouvelles résolutions pour notre santé, nos finances, notre vie professionnelle, etc.

C’est pourquoi je me suis longtemps demandé pourquoi de nombreuses personnes avaient du mal à atteindre leurs objectifs. S’il est vrai qu’il peut nous arriver de faire des erreurs en les fixant, et que cela peut constituer un vrai obstacle, il y a des raisons beaucoup plus profondes qui sont à l’origine de notre incapacité à atteindre nos objectifs.

En me basant sur mon expérience personnelle et professionnelle (mes objectifs non atteints dans le passé, mes échecs, mes essais-erreurs, etc.) et les échanges que j’ai eus avec les dizaines de personnes que j’ai eu le privilège de conseiller, coacher et accompagner ces dernières années en matière d’organisation et de gestion du temps, j’ai identifié 5 raisons majeures qui empêchent la plupart des personnes d’atteindre leurs objectifs.

Il s’agit du :

– manque de clarté ;

– manque de confiance en soi ;

– manque de discipline ;

– manque de focalisation ;

– manque de passage à l’action. 

Nous discuterons de ces 5 points dans cet article en donnant quelques pistes de solutions pour chacune de ces raisons.

Raison 1 – Le manque de clarté

La vérité est que si vous ne savez pas où vous allez, il vous sera vraiment très difficile voire impossible d’y arriver.

Le manque de clarté revêt plusieurs aspects. Il peut s’agir de l’absence de direction claire concernant de votre vie, du fait d’avoir des objectifs flous ou mal définis ou tout simplement de ne pas avoir d’objectifs.

S’il est vrai que nous nous interrogeons tous à un moment ou un autre sur notre avenir, force est de constater que la plupart des personnes qui n’ont absolument pas direction claire ou qui ont du mal à bien définir leurs objectifs, ont un point commun : elles n’ont pas une bonne connaissance d’elles-mêmes.

QUE FAIRE FACE AU MANQUE DE CLARTÉ ?

Les personnes qui ont les niveaux le plus élevés de clarté connaissent les réponses à certaines questions fondamentales telles que :

Qui suis-je ? : Qu’est-ce que je valorise ? Qu’est-ce qui me motive ? Quelles sont mes forces ? Quelles sont mes qualités ? Quelles sont mes faiblesses ?

Qu’est-ce que je veux ? : Quelles sont mes attentes véritables ? À quoi est-ce que j’aspire ? Qu’est-ce que je souhaite faire de ma vie ? Quelles sont mes aspirations profondes ?

Comment faire pour y arriver ? : Quels sont mes objectifs ? Quel est mon plan d’action pour les accomplir ? Quelles en sont les différentes étapes ?

Posez-vous quelques instants et prenez le temps de répondre à ces questions. Plus vous trouverez des réponses à ces questions, plus facilement vous pourrez vous projeter vers l’avenir.

Raison 2 – Le manque de confiance en soi

Il peut arriver que vous ayez très bien défini vos objectifs mais que vous n’arriviez pas à les atteindre parce que vous n’avez pas suffisamment confiance en vous. Autrement dit, vous doutez de votre capacité à véritablement y arriver.

Le manque de confiance en soi se manifeste de plusieurs façons : le syndrome de l’imposteur, la peur de l’échec ou de la réussite, le besoin d’approbation, la peur du regard et de l’opinion des autres, etc.

Lorsque nous n’avons pas confiance en nous, cela peut être vraiment handicapant dans la mesure où nous pouvons nous sentir complètement paralysés à l’idée de poser une simple action.

En général, le manque de confiance en soi a une relation très étroite avec nos pensées (comment nous nous voyons) et également nos échecs passés (comment nous nous positionnons par rapport à notre passé).

En effet, vos pensées déterminent votre attitude, votre attitude influence vos comportements et vos comportements déterminent vos résultats. Si vous vous voyez comme un gagnant, vous avez plus de chances de réaliser ce que vous avez en tête. À l’inverse, si vous croyez que vous n’allez pas y arriver, c’est ce qui risque de se produire.

Concernant les échecs passés, ce n’est pas parce que vous avez échoué hier que vous échouerez nécessairement demain face à une même situation.

QUE FAIRE FACE AU MANQUE DE CONFIANCE ?

Nous avons tous des pensées limitantes, qui nous empêchent d’oser faire certaines choses. Il en existe 3 catégories :

Les pensées générales à propos du monde : par exemple “Tous les hommes sont les mêmes”, “De toutes les façons, tous les politiciens sont des menteurs et des voleurs !”

Ce genre de pensées peuvent être solidement assises en vous et conditionner vraiment vos agissements. Mais elles ne reflètent pas toujours la réalité et ne sont pas complètement vraies même si cela peut parfois sembler être le cas.

Les pensées à propos des autres : par exemple “Une femme comme elle ne pourra jamais s’intéresser à un homme comme moi”.

La plupart du temps, les pensées vis-à-vis des autres sont souvent fausses mais nous les laissons malheureusement nous influencer négativement et qui sait combien d’opportunités nous avons ratées à cause d’elles !

Les pensées vis-à-vis de nous-mêmes : ce sont les plus coriaces et les plus dangereuses parce qu’elles nous poussent souvent à nous identifier à nos actes ou à nos échecs. Et elles finissent par devenir automatiques.

Pour travailler sur nos pensées limitantes, nous devons nous exercer à les remplacer par des vérités libératrices. Par exemple, au lieu de penser “Je suis trop vieille pour commencer un nouveau projet”, vous direz plutôt “Mes expériences de vie et ma sagesse constituent des atouts pour mener à bien tous les nouveaux projets qui se présentent à moi”.

Plus vous ferez ce travail, plus vous changerez le script qui “tourne de manière automatique” à l’intérieur de vous.

Raison 3 – Le manque de discipline

Peu importe votre niveau de clarté et de confiance en vous-même, si vous n’êtes pas une personne disciplinée, vous aurez beaucoup de mal à atteindre vos objectifs.

Le manque de discipline se manifeste de 3 manières différentes :

le manque de maîtrise de soi : vous ne respectez pas vos engagements vis-à-vis de vous-même concernant les actions à mettre en oeuvre pour atteindre vos objectifs

le manque de sacrifice de soi : vous ne résistez pas à toutes les choses susceptibles de vous empêcher d’accomplir vos objectifs.

le désir d’obtenir des gratifications immédiates : vous voulez obtenir les choses immédiatement et ne faites pas toujours les efforts nécessaires pour avoir mieux plus tard.

Être une personne disciplinée est une clé incontournable dans l’accomplissement de vos objectifs majeurs. C’est elle qui vous aide à ouvrir les portes qui semblent fermées et qui rend presque toute chose possible. En associant la discipline à vos talents, vos compétences et votre intelligence, vous serez surpris de vos accomplissements !

QUE FAIRE FACE AU MANQUE DE DISCIPLINE ?

Pour travailler votre capacité à être disciplinée, vous devez vous focaliser sur les 3 aspects suivants :

La maîtrise de soi : travaillez votre capacité à maîtriser vos émotions, à contrôler ce que vous dites, ce que vous faites et à ajuster votre comportement pour être en cohérence avec vos objectifs les plus importants sur le long terme.

Le sacrifice de soi : développez la capacité à vous refuser les plaisirs passagers, à résister aux tentations qui vous distraient et vous éloignent de manière ultime de l’accomplissement de vos objectifs, pour vous focaliser sur ces choses que vous savez appropriées maintenant et qui vous conduiront vers l’accomplissement de vos objectifs.

La gratification retardée : devenez une personne capable de repousser dans le futur les récompenses du moment présent afin de pouvoir en profiter de manière pleine et de jouir de récompenses plus grandes et plus satisfaisantes.

Si vous travaillez ces 3 aspects, vous verrez qu’au fur et à mesure, vous arriverez à mieux vous organiser et à mettre en place les actions nécessaires pour atteindre sereinement vos objectifs. 

.

Raison 4 – Le manque de focalisation

L’un des défis de notre génération est la capacité à se focaliser parce que nous sommes happés de tous les côtés par une multitude de sollicitations, d’interruptions et de distractions. Il devient ainsi de nos jours de plus en plus difficile pour la plupart des personnes de se focaliser sur leurs projets et de travailler à l’atteinte de leurs objectifs.

La vérité est que nous ne pouvons nous focaliser que sur un nombre limité de choses. En effet, vous ne pouvez raisonnablement faire qu’une ou deux choses de manière efficace en même temps. Et tout dépend d’ailleurs de la nature des choses concernées.

Il est donc important d’apprendre à vous focaliser sur une seule chose et à la faire jusqu’au bout. En effet, savoir comment améliorer sa concentration et devenir une personne davantage focalisée est donc nécessaire pour ne pas dire obligatoire pour toute personne souhaitant atteindre ses objectifs personnels ou professionnels.

QUE FAIRE FACE AU MANQUE DE FOCALISATION ?

Les distractions sont certainement la première source de notre manque de focalisation. Que ce soit à la maison ou au travail, nous sommes distraits tous les jours, ce qui nous empêche d’exécuter efficacement nos différentes tâches et nous ralentit ainsi dans la réalisation de nos projets et l’atteinte de nos objectifs.

Pour gérer le manque de focalisation, vous devez apprendre à dompter les distractions. Il existe 2 catégories principales :

Les distractions internes : ce sont les distractions dont nous sommes nous-mêmes les déclencheurs ou encore les initiateurs. Par exemple, aller sur les réseaux sociaux pendant qu’on exécute une tâche, rêvasser au lieu de se concentrer sur le travail en cours. 

Ces distractions sont contrôlables, il vous appartient de faire preuve de discipline pour les juguler.

Les distractions externes : ce sont des distractions déclenchées par des éléments ou des événements extérieurs. Par exemple, vos collègues qui vous interrompent pendant votre travail pour vous demander une information, les bruits du photocopieur situé à proximité de votre bureau qui vous empêchent de vous concentrer sur votre tâche.

Ces distractions sont beaucoup moins contrôlables, prenez donc les mesures nécessaires pour les réduire en fonction de votre connaissance des spécificités de votre environnement.

Raison 5 – Le manque de passage à l’action

Lorsque je parle de manque de passage à l’action, je fais allusion à la propension que nous avons souvent à remettre les choses à demain. Autrement dit, notre tendance à procrastiner.

D’après une enquête réalisée par Odoxa en Février 2019, 85 % des français reconnaissent procrastiner et 65 % luttent contre leur procrastination sans toujours parvenir à s’en défaire.

L’étendue des dégâts causés par la procrastination dans la non réalisation des projets et la non atteinte des objectifs de plusieurs personnes n’est plus à démontrer. Il est donc de la plus grande importance de bien comprendre le phénomène de la procrastination pour mieux l’affronter et le vaincre.

Pourquoi procrastinons-nous ? Il existe de nombreuses raisons mais j’aimerais mettre l’emphase sur un phénomène en particulier.

Les recherches en psychologie comportementale ont permis de mettre en évidence un phénomène appelé l’incohérence temporelle. Il semble expliquer pourquoi la procrastination nous pousse à poser des actions contraires à la logique ou encore au bon sens.

L’incohérence temporelle fait référence à la tendance du cerveau humain à accorder davantage de valeur à la gratification immédiate et à négliger les récompenses futures qu’on pourrait obtenir en choisissant volontairement de retarder la gratification.

QUE FAIRE FACE À LA PROCRASTINATION ?

La procrastination est une discipline complexe à laquelle il faut s’attaquer vigoureusement avec des actions sur le long terme. Vous comprenez donc que de simples petites actions çà et là ne seront jamais suffisantes pour l’éliminer.

Mais dans la perspective de l’incohérence temporelle abordée plus haut, pour maîtriser votre tendance à procrastiner, vous devez autant que possible :

– Poser la plus petite action qui soit pour commencer l’exécution de votre tâche

– Avoir confiance que la motivation suivra pour aller jusqu’au bout de l’exécution de la tâche

Si vous développez ces 2 simples habitudes sans trop vous poser de questions, vous verrez à quel point vous passerez désormais plus rapidement à l’action.

Conclusion

Nous en avons fini avec ces 5 raisons majeures qui empêchent la plupart des personnes d’atteindre leurs objectifs. 

Voici ce qu’il convient de retenir de cet article :

Raison 1 – Le manque de clarté 

Raison 2 – Le manque de confiance en soi

Raison 3 – Le manque de discipline

Raison 4 – Le manque de focalisation

Raison 5 – Le manque de passage à l’action

J’espère que vous avez pu repérer des éléments à intégrer dans votre fonctionnement actuel, pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’atteindre vos prochains objectifs.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez vous procurer mon livre CETTE ANNÉE, J’ATTEINS MES OBJECTIFS ! dans lequel j’aborde en détail ces 5 raisons.

Atteindre ses objectifs en faisant un P.A.C.T.E avec soi-même

Dans un précédent article, j’ai souligné la dimension engageante des objectifs et la nécessité de les écrire pour matérialiser cet engagement vis-à-vis de nous-même, c’est-à-dire établir une sorte de contrat avec soi-même pour travailler à l’atteinte de nos objectifs.

Parmi les différents synonymes du mot contrat, il y a le mot PACTE. Quand j’entends ce mot, il m’a l’air plus fort que le mot contrat, même si les 2 mots signifient dans le fond la même chose.

Vous avez certainement déjà entendu comme moi qu’il y a des personnes qui font des pactes avec le diable pour réussir dans la vie. En le faisant, elles s’engagent à faire “certaines choses” pour obtenir leur réussite.

Et vous, si vous faisiez un pacte (bien évidemment pas maléfique) avec vous-même pour atteindre vos objectifs ? À mon sens, faire un P.A.C.T.E avec soi-même, c’est s’engager aussi à faire “certaines choses”. De façon plus pratique, ces choses c’est décider de se fixer uniquement des objectifs Prioritaires, Actionnables, Continus, Traçables et Evolutifs. C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

1 – Des objectifs Prioritaires

Chaque nouvelle année, nous voulons en général réaliser tous les objectifs que nous n’avons pas pu atteindre l’année dernière. Mais la vérité est que tous les objectifs n’ont pas la même importance, ni la même valeur pour nous. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous procrastinons sur certains objectifs. Si un objectif n’est pas si important que cela, pourquoi se casser la tête à l’accomplir ? C’est ce que nous nous disons en réalité de manière inconsciente.

En vous fixant des objectifs, il est donc important d’identifier d’abord vos priorités. C’est elles qui doivent déterminer votre liste d’objectifs.

Pour déterminer vos priorités, passez en revue les différents domaines de votre vie (spirituel, relationnel, familial, couple, santé, loisirs, intellectuel, professionnel, etc.), faites un bilan par rapport à l’année dernière et voyez les domaines qui risquent de causer des impacts négatifs dans votre vie si nous n’atteignez pas certains objectifs.

Voici 2 exemples :

– Si vous avez tellement travaillé l’année dernière que vous n’avez pas pu prendre de vacances et vous reposer, avoir plus de responsabilités et passer au grade supérieur au sein de votre entreprise ne doit pas être votre priorité, parce que vous risquez de faire un burnout. En revanche, prendre plusieurs semaines de vacances l’année prochaine doit faire partie de vos objectifs prioritaires. 

– Si vous avez pris beaucoup de poids l’année passée au point de mal vous sentir dans votre corps, rééquilibrer votre alimentation et faire de l’exercice physique doit être un objectif plus prioritaire que finir les saisons 1, 2 et 3 de la série ABC sur Netflix (qui peut être un objectif dans le domaine Loisirs)

2 – Des objectifs Actionnables

Tout objectif peut être rendu actionnable. Il s’agit simplement de le découper en petites actions avec des résultats tangibles facilement atteignables. Adopter cette approche vous permet d’avancer progressivement vers l’atteinte de vos objectifs sans vous mettre une “pression folle” pour rien, pression qui peut finir par vous décourager et vous paralyser.

Voici 2 exemples :

– Vous voulez perdre 10 kg d’ici la fin de l’année ? Ce n’est pas un objectif actionnable. Ne vous focalisez pas sur ce chiffre, identifiez plutôt des actions que vous pouvez mettre en place pour y arriver et focalisez-vous sur ces actions-là :

  • Faire 5000 pas chaque jour
  • Boire 2 litres d’eau par jour
  • Manger des repas de X calories maximum
  • Réduire de moitié votre consommation quotidienne de sucre (1 morceau au lieu de 2 par exemple)

– Vous voulez développer des compétences dans le domaine de la bourse pour pouvoir investir directement vous-même d’ici la fin de l’année ? Vous pourrez avoir comme objectif : obtenir le diplôme ou la certification XYZ mais ce ne serait pas actionnable. À l’inverse, vous pourrez faire ceci :

  • Visionner 3 vidéos de formation par semaine
  • Lire 1 livre par mois sur le sujet
  • Participer à 3 séminaires sur la bourse au premier semestre

C’est la somme de ces différentes petites actions qui vous permettra d’atteindre votre objectif.

3 – Des objectifs Continus

Un objectif continu est  un objectif actionnable qui se transforme en nouvelle habitude. Ce principe est puissant en ce sens qu’il vous permet de développer de saines habitudes qui deviennent au final bénéfiques pour votre vie.

Vous avez mis en place ces petites actions pour perdre vos 10 kilos ?

  • Faire 5000 pas chaque jour
  • Boire 2 litres d’eau par jour
  • Manger des repas de X calories maximum
  • Réduire de moitié votre consommation quotidienne de sucre (1 morceau au lieu de 2 par exemple)
Et elles ont fait leurs preuves ?
Adoptez-les désormais dans votre fonctionnement quotidien. Pourquoi ? Simplement parce qu’elles vous permettront de ne pas faire marche-arrière et reprendre du poids.

Vous avez pu développer vos compétences dans le domaine de la bourse en suivant les actions suivantes ?

– Visionner 3 vidéos de formation par semaine
– Lire 1 livre par mois sur le sujet
– Participer à 3 séminaires sur la bourse au premier semestre

Faites-en un modèle d’apprentissage à dupliquer dans d’autres domaines pour développer vos compétences. Vous serez ainsi en constant développement personnel.

.

4 – Des objectifs Traçables

Un objectif traçable est un objectif dont on peut suivre la réalisation de manière régulière, à l’échelle quotidienne ou hebdomadaire en général, et parfois aussi à l’échelle mensuelle. Cela permet de suivre plus facilement l’état d’avancement de l’objectif et d’effectuer le cas échéant, des ajustements rapidement.

Vous comprenez donc que pour avoir de bons objectifs traçables, il faut en général qu’ils soient actionnables. En effet, ce sont des objectifs actionnables qui peuvent être suivis de manière aussi régulière.

choses que vous voulez accomplir. Vous commencez donc à vous fixer des objectifs dans tous les domaines.

La traçabilité des objectifs est aussi importante parce qu’elle vous permet d’avoir un historique de votre performance sur une durée donnée. Ainsi si vous vous êtes donné pour objectif par exemple de boire 2 litres d’eau par jour, vous pourrez au bout d’une semaine voir les jours où l’objectif a été atteint et les jours où il n’a pas été atteint. Vous pouvez aussi avoir la même information à l’échelle d’un mois. Cela peut vous permettre d’identifier des tendances. Par exemple, si vous constatez que vous vous hydratez moins en fin de semaine, vous pouvez vous interroger sur le pourquoi de cette tendance et comprendre d’où provient le problème. Vous pourrez ainsi mettre en place des actions correctives. 

5 – Des objectifs Evolutifs

Faire un P.A.C.T.E avec soi-même c’est aussi se donner la flexibilité d’avoir des objectifs qui puissent évoluer. La vérité est que les choses ne sont pas statiques, vos priorités peuvent évoluer d’un mois à l’autre ou d’un trimestre à un autre. Dans certains cas, des objectifs peuvent donc tout simplement être dépriorisés ou réaménagés et dans d’autres cas, vous pouvez modifier vos résultats attendus en augmentant le niveau de difficulté.

Voici 2 exemples :

– Vous avez commencé l’année avec un objectif très important pour vous : obtenir une promotion dans votre travail en accédant à un poste de cadre supérieur. Vous travaillez donc plus que l’année précédente pour atteindre votre objectif, et votre management est content et vous félicite. Seulement, vous rentrez de plus en plus tard à la maison le soir et vous voyez de moins en moins vos enfants. Au bout du premier trimestre, vous vous rendez compte qu’à ce rythme, vous obtiendrez certainement votre promotion. Mais quid de la situation familiale ? Voici une situation qui peut vous amener à revoir votre objectif. Vous pouvez peut-être le déprioriser ou alors trouver des aménagements comme faire du télétravail la moitié de la semaine, vous pourrez ainsi déposer vos enfants à l’école et les récupérer durant vos jours de télétravail.

– Vous avez décidé de perdre du poids et l’un de vos objectifs actionnables était de courir 5 km par semaine. Au bout de 2 mois, vous vous rendez compte que vous arrivez à le faire sans trop d’efforts. Et s’il était temps d’augmenter le niveau de difficulté en passant à 8 km par semaine. C’est aussi une manière de faire évoluer votre objectif.

Conclusion

Nous avons pu voir au travers de cet article, l’approche P.A.C.T.E pour fixer ses objectifs. C’est une approche qui vous permet de prendre l’engagement vis-à-vis de vous-même de tout mettre en oeuvre pour atteindre vos objectifs. Pour cela, vous fixez des objectifs :

1 – Prioritaires

2 – Actionnables

3 – Continus

4 – Traçables

5 – Evolutifs

Vous voulez faire un P.A.C.T.E avec vous-même ? Il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique pour vos objectifs, ce que vous avez appris.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez vous procurer mon livre CETTE ANNÉE, J’ATTEINS MES OBJECTIFS !

7 erreurs à éviter en se fixant des objectifs

On peut se fixer des objectifs SMART et avoir beaucoup de mal à les atteindre parce qu’on a commis une ou plusieurs des erreurs les plus courantes en matière de fixation des objectifs. En effet, se fixer efficacement des objectifs et les atteindre avec succès requiert, en plus de la mise en application des principes de la science et de la psychologie de l’atteinte des objectifs, d’éviter de commettre certaines erreurs fondamentales. 

Dans cet article, sans être exhaustif, je passerai en revue 7 erreurs que nous commettons souvent lorsque nous nous fixons des objectifs.

Erreur 1 – Ne pas écrire ses objectifs

Beaucoup de personnes ont leurs objectifs dans la tête et ne prennent pas la peine de les écrire. Or lorsqu’on parle d’objectifs, il y a une certaine dimension engageante. Et l’une des meilleures manières de matérialiser cet engagement est de prendre le temps d’écrire vos objectifs pour établir en quelque sorte un contrat avec vous-même.

Écrire ses objectifs comporte de nombreux avantages qui ne peuvent qu’être bénéfiques pour l’atteinte de vos objectifs. Je veux mettre l’accent sur deux d’entre-eux :

Écrire vos objectifs vous permet de les clarifier et de les affiner : très souvent lorsqu’on commence à se fixer des objectifs, au départ tout n’est pas toujours clair dans notre tête. C’est en prenant le temps d’écrire que les choses deviennent en général plus claires. 

Écrire vos objectifs vous permet d’en appréhender les contours et d’évaluer les ressources nécessaires pour les réaliser : il peut s’agir de ressources matérielles, humaines, financières, etc.

Juste au regard de ces 2 avantages, vous êtes sans doute d’accord avec moi qu’écrire ses objectifs ne devrait pas être une option.

Erreur 2 – Se fixer “les objectifs des autres”

Certaines personnes proches telles que vos amis ou les membres de votre famille, peuvent vouloir influencer les objectifs que vous vous fixez. Peut-être pensent-ils qu’ils savent ce qu’il y a de mieux pour vous, ou peut-être veulent-ils que vous suiviez une certaine voie ou fassiez certaines choses.

Il est évident qu’il est important d’entretenir de bonnes relations avec les personnes de votre entourage et que vous devez prendre en compte leurs avis. Mais faites-le toujours faire dans la limite du raisonnable sinon vous risquez de prendre de mauvaises décisions, uniquement dans le but de leur faire plaisir.

Vos objectifs doivent être les vôtres, et non ceux de quelqu’un d’autre. Soyez donc poliment assertif et faites ce que vous voulez faire !

Erreur 3 – Se fixer des objectifs irréalistes

Lorsque vous décidez de vous fixer des objectifs, vous devez laisser libre cours à votre imagination, mettre vos réserves de côté et rêver grand. Cependant, une fois que vous avez identifié un objectif à vous fixer, assurez-vous qu’il soit réaliste et que vous puissiez l’atteindre dans le délai que vous vous êtes fixé.

Par exemple, si votre objectif est de courir un marathon, il est tout à fait irréaliste de vous inscrire au prochain marathon qui aura lieu dans un mois, à moins que vous n’ayez déjà fait plusieurs mois d’entraînement. Prenons un autre exemple, si votre objectif est de devenir millionnaire et que vous n’avez aucune éducation financière et aucune expérience dans le monde des affaires, cet objectif n’est peut-être pas réaliste, du moins pas encore !

.

Erreur 4 – Se fixer trop d’objectifs

Lorsque vous commencez à fixer des objectifs, il se peut que vous voyiez beaucoup de choses que vous voulez accomplir. Vous commencez donc à vous fixer des objectifs dans tous les domaines.

Le problème est que vous disposez d’une quantité fixe de temps et d’énergie. Si vous essayez de vous concentrer sur de nombreux objectifs différents en même temps, vous ne pouvez pas accorder à chaque objectif l’attention qu’il mérite.

Au lieu de cela, utilisez la règle de “la qualité, pas la quantité” lorsque vous fixez des objectifs. Déterminez l’importance relative de tout ce que vous voulez accomplir au cours des six à douze prochains mois. Ensuite, ne choisissez pas plus de trois objectifs sur lesquels vous concentrerez vos efforts.

N’oubliez pas que le succès de votre travail en vue d’atteindre un objectif repose sur la focalisation sur quelques éléments à la fois. Si vous limitez le nombre d’objectifs sur lesquels vous travaillez, vous aurez le temps et l’énergie nécessaires pour vraiment faire les choses bien !  

Erreur 5 – Sous-estimer le temps d’exécution

Combien de fois une tâche ou un projet vous a-t-il pris plus de temps que prévu ? Probablement plus de fois que vous ne pouvez en compter ! Vous pouvez également dire la même chose pour les objectifs que vous avez fixés dans le passé.

Si vous n’estimez pas correctement le temps nécessaire à la réalisation d’un objectif, il peut être décourageant de constater que les choses prennent plus de temps que vous ne le pensiez. Et cela peut rapidement vous pousser à abandonner.

C’est la raison pour laquelle vous devez faire des plans d’action et utiliser des stratégies de planification efficaces lorsque vous planifiez la réalisation de vos objectifs. Par ailleurs, prévoyez toujours une marge dans vos échéances pour tenir compte des retards et des contretemps éventuels.

Si vous ajoutez du temps supplémentaire à votre estimation, vous ressentirez moins de pression et vous pourrez travailler de manière plus sereine.

Erreur 6 – Ne pas évaluer ses progrès

Il faut du temps pour atteindre des objectifs. Et parfois, on peut même avoir l’impression de ne pas faire beaucoup de progrès.
C’est pourquoi il est important de faire régulièrement le point sur tout ce que vous avez accompli. Fixez-vous de petits sous-objectifs, célébrez vos réussites et analysez ce que vous devez faire pour continuer à avancer. Même si les choses semblent lentes, vous faites probablement des progrès !

Vous pouvez également profiter de cette occasion pour mettre à jour vos objectifs, en fonction de ce que vous avez appris. Vos priorités ont-elles changé ? Ou devez-vous consacrer plus de temps à une activité particulière ?

Les objectifs ne sont jamais figés, alors n’hésitez pas à les modifier si nécessaire. Cela vous permettra d’ajuster éventuellement la gestion de votre énergie et de votre temps, pour mieux avancer dans l’atteinte de vos objectifs.

Erreur 7 – Se fixer des objectifs avec des paramètres non contrôlables

Il nous arrive très souvent de nous fixer des objectifs qui dépendent en grande partie de paramètres extérieurs sur lesquels nous n’avons pas toujours de contrôle.

Si vous êtes par exemple un chef d’entreprise et vous vous fixez un objectif tel que “Je veux être le leader de mon secteur d’activité avant la fin de l’année”, bien qu’il soit spécifique et mesurable, repose sur des éléments qui échappent à votre contrôle. Vous n’avez notamment aucune maîtrise sur les actions de vos concurrents dans le courant de l’année. C’est pourquoi, il est important de vous concentrer sur ce que vous contrôlez et pouvez réaliser, et non pas sur le fait de dépasser vos concurrents.

Conclusion

Nous en avons fini avec les 7 erreurs à éviter lorsqu’on se fixe des objectifs. J’espère que vous avez pu repérer des choses à ajuster pour la fixation de vos prochains objectifs.

Voici ce qu’il convient de retenir de cet article :

Erreur 1 – Ne pas écrire ses objectifs

Erreur 2 – Se fixer “les objectifs des autres”

Erreur 3 – Se fixer des objectifs irréalistes

Erreur 4 – Se fixer trop d’objectifs

Erreur 5 – Sous-estimer le temps d’exécution

Erreur 6 – Ne pas évaluer ses progrès

Erreur 7 – Se fixer des objectifs avec des paramètres non contrôlables

Il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique ce que vous avez appris, dans la fixation de vos objectifs.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez vous procurer mon livre CETTE ANNÉE, J’ATTEINS MES OBJECTIFS !

Comment créer un vision board : le guide pas-à-pas en 6 étapes

Comme nous l’avons vu dans cet article, le vision board est un puissant outil qui vous permet de faire de la visualisation, un exercice nécessaire pour l’atteinte de vos objectifs. Mais qu’est réellement un vision board ?

Encore appelé tableau de visualisation ou tableau créatif, le vision board est un outil de représentation visuelle utilisant des images, des photos, des citations motivantes de ce que vous souhaitez obtenir dans la vie. Son objectif est d’agir comme une source de motivation pour faciliter l’accomplissement de vos objectifs en focalisant vos pensées sur ces représentations visuelles.

Mais comment créer efficacement un vision board ? Quelles sont les étapes à suivre pour y arriver ? De quoi a-t-on besoin pour le réaliser ? Nous répondrons à ces questions dans la suite de cet article.

1 – Déterminez les domaines que vous souhaitez faire apparaître sur votre vision board

En général, nous nous fixons des objectifs dans plusieurs domaines de notre vie (spirituel, professionnel, familial, couple, loisirs, santé, etc.). Mais selon nos aspirations, notre âge, nos besoins du moment, certains domaines peuvent s’avérer être plus prioritaires que d’autres. Dans l’optique de réalisation d’un vision board, il semble tout à fait pertinent de se focaliser sur ses domaines prioritaires.

Comment identifier vos domaines prioritaires ? Il suffit simplement d’évaluer quel serait l’impact négatif dans votre vie si vous veniez à ne pas accomplir vos objectifs dans tel ou tel domaine de votre vie. Les domaines qui auront les impacts négatifs les plus importants sont vos domaines prioritaires, ceux sur lesquels vous devez donc vous focaliser. Je vous donne un exemple : la non atteinte d’un objectif dans le domaine de la santé pourrait avoir plus d’impacts négatifs dans votre vie que la non atteinte d’un objectif dans le domaine scolaire ou professionnel.

Une fois que vous avez identifié vos domaines prioritaires, listez les différents objectifs associés à chaque domaine.

Pour réaliser un vision board efficace, je vous recommande de ne prendre que 1 à 3 objectifs au maximum. Cela vous évitera d’avoir un vision board trop rempli avec plusieurs objectifs différents. Le risque étant de vous disperser au lieu de vous focaliser.

2 – Identifiez le lieu où vous souhaitez positionner votre vision board

Cette deuxième étape est très importante parce que le vision board étant un outil visuel, il doit être positionné à un endroit où vous pourrez le visualiser régulièrement.

Selon la superficie dont vous disposez dans votre appartement ou maison, vous pouvez par exemple lui dédier un espace dans votre bureau ou votre chambre ou tout autre endroit où vous pourrez le voir assez souvent afin de visualiser régulièrement l’accomplissement de vos objectifs.

Une fois l’espace identifié, vous pouvez des mesures pour savoir les dimensions dont vous disposez et imaginer comment vous pouvez exploiter l’espace disponible.

3 – Recherchez les représentations visuelles correspondant à vos objectifs

Si vous avez Maintenant que vous avez identifié les objectifs que vous souhaitez visualiser sur votre vision board et que vous savez où vous allez le positionner, il est temps de rechercher les représentations visuelles les plus pertinentes pour vos objectifs.

La principale option qui s’offre à vous est d’effectuer des recherches sur Internet. Il existe de nombreux sites avec des images et des illustrations gratuites et payantes. C’est notamment le cas de Freepik. Vous pouvez également vous rendre sur Pinterest qui est une excellente source d’inspiration.

Vous avez également la possibilité de réaliser vous-même vos images et illustrations. Et si vous vous mettiez en scène en utilisant vos propres photos ? C’est un excellent moyen de personnaliser votre vision board et de donner encore plus de réalisme à votre visualisation.

.

4 – Réalisez votre vision board

À présent, vous avez tous les éléments en main pour passer à la réalisation proprement dite de votre vision board.

Vous aurez besoin d’imprimer vos différentes images, photos et représentations visuelles. Selon la structure utilisée pour votre vision board (bois, papier kraft, tableau aimanté…), il vous faudra également un peu de matériel : ciseaux, ruban adhésif, punaises, colle, aimants, etc.

En fonction du nombre d’objectifs, vous pouvez diviser votre vision board en plusieurs parties et allouer chaque partie à un objectif.

Si vous n’avez pas la possibilité de réaliser un vision board physique, il est également possible d’en faire un au format digital. Le principe reste le même sauf que vous utilisez les outils digitaux pour le réaliser. Selon vos compétences, vous pouvez soit utiliser PowerPoint ou alors des plateformes en ligne telles que Canva.

Après avoir réalisé votre vision board digital, téléchargez-le et mettez-le en fond d’écran de votre ordinateur. Vous pourrez ainsi le visualiser à chaque fois que vous utiliserez votre ordinateur.

5 – Passez à l’action et travaillez à l’accomplissement de vos objectifs

Le vision board n’est pas un outil magique qui permet d’atteindre ses objectifs sans rien faire. Il est là pour stimuler votre imagination et orienter vos pensées vers ce que vous souhaitez obtenir, en agissant sur votre subconscient.
 
Une fois que ce mécanisme est en marche, il vous appartient maintenant de poser toutes les actions nécessaires pour atteindre vos objectifs. Pour cela, planifiez dans votre agenda des créneaux spécifiques pour travailler sur vos objectifs, entourez-vous de personnes qui sauront vous encourager, et faites des revues périodiques régulières pour évaluer votre état d’avancement pour chacun de vos projets.

Si vous mettez cela en place de manière rigoureuse, vous serez surpris de la vitesse à laquelle vous atteindrez vos objectifs.

6 – Mettez à jour votre vision board en fonction de l’atteinte de vos objectifs

Cette sixième et dernière étape a pour objectif de faire vivre votre vision board.

Comme nous l’avons souligné à l’étape 1, pour faire efficacement votre vision board et rester un maximum focalisé sur l’atteinte de vos objectifs, il ne fallait pas le surcharger avec plusieurs objectifs.

Selon la taille ou la complexité de vos objectifs, vous pouvez opter pour une mise à jour mensuelle ou trimestrielle de votre vision board. En autres termes, une fois que vous avez atteint vos objectifs mensuels ou trimestriels, vous enlevez les représentations visuelles associées. Vous les remplacez par de nouvelles représentations, correspondant à vos objectifs du nouveau mois ou trimestre. Vous ferez ainsi vivre votre vision board tout au long de l’année.

Conclusion

Le vision board est un puissant outil de visualisation, qui associé à un travail d’exécution rigoureux vous permettra d’atteindre vos objectifs avec succès.

Voici les 6 étapes à retenir pour créer efficacement votre vision board :

1. Déterminez les domaines que vous souhaitez faire apparaître sur votre vision board

2. Identifiez le lieu où vous souhaitez positionner votre vision board

3. Recherchez des représentations visuelles correspondant à vos objectifs

4. Réalisez votre vision board

5. Passez à l’action et travaillez à l’accomplissement de vos objectifs

6. Mettez à jour votre vision board en fonction de l’atteinte de vos objectifs

Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action pour réaliser votre vision board.

10 secrets pour vous fixer des objectifs et les atteindre

Plus que quelques semaines et la nouvelle année nous ouvrira grand ses portes ! Certains d’entre nous avons sûrement commencé à faire le bilan de l’année qui se termine. Et d’autres songent certainement déjà aux résolutions à prendre pour la nouvelle année. 

Comme à l’accoutumée, après les fêtes de fin d’année, viendra le temps des résolutions. Mais force est de constater qu’il suffit de quelques semaines ou de quelques mois tout au plus pour que s’évaporent comme la brume du matin les résolutions de nombreuses personnes. Pourquoi ce phénomène est-il aussi courant chaque année ?

La réponse est toute simple : VOUS N’AVEZ PAS BESOIN DE RÉSOLUTIONS POUR LA NOUVELLE ANNÉE MAIS D’OBJECTIFS !

En effet, il existe une différence entre une résolution et un objectif. Dans la résolution, il y a une dimension passive car c’est un souhait, un vœu, quelque chose que vous aimeriez bien voir dans votre vie. À l’opposé, un objectif est un but que vous vous fixez et désirez atteindre. Il revêt une dimension active qui vous amène à passer de la parole à l’action en posant des actes qui vous permettront d’atteindre le but visé. 

Dans cet article, vous allez découvrir 10 secrets qui vous permettront de de bien vous fixer des objectifs et de les atteindre avec succès. 

1 – Visualisez votre année avant de la commencer

Ce premier secret se base sur la loi de la visualisation créatrice dont l’objectif est d’activer le fonctionnement de votre subconscient. La visualisation créatrice consiste à former dans votre esprit des images mentales de votre futur désiré grâce à la combinaison de votre imagination, de vos émotions fortes, de vos dons et talents ainsi que des battements de votre cœur. Plus vous vous projetez dans votre esprit vers votre futur désiré, plus vous conditionnez votre subconscient à agir dans ce sens pour la réalisation de ce futur désiré.

Cette technique a été éprouvée scientifiquement puisque des expériences ont permis de constater que la visualisation d’une action active les mêmes zones cérébrales que l’exécution même de cette action. En fait, quand une action est imaginée, les zones cérébrales s’activent et créent des circuits neuronaux c’est-à-dire des passerelles entre les neurones via des synapses. Ce qui crée un chemin qui sera ensuite directement emprunté lors du passage à l’action proprement dite. Ainsi le cerveau ne fera pas de différence entre un événement vécu et un événement imaginé.

Alors, comment mettre en pratique cette loi ? L’exercice que je vous propose ici est de vivre en avance votre nouvelle année.

Prenez quelques instants au calme et imaginez-vous en décembre de l’année prochaine. Vous êtes sur le point de terminer l’année… Comment vous sentez-vous ? Où vous voyez-vous ? Qu’avez-vous réalisé durant ces 11 derniers mois ? Où en êtes-vous dans vos finances ? Votre foyer, comment se porte-t-il ? Et vos projets personnels ? Êtes-vous toujours en location ou bien avez-vous pu acquérir cet appartement que vous souhaitiez acheter l’année dernière ? Faites maintenant un retour en arrière petit à petit… en novembre, en octobre,….jusqu’en janvier. Votre fil conducteur est la situation dans laquelle vous voulez être à ce moment précis que vous visualisez. Pour chacun de ces mois, prenez le temps de noter ce que vous voulez voir dans votre vie.

Qu’on se le dise clairement, il ne suffit pas de visualiser les choses pour qu’elles arrivent dans votre vie. Ce n’est pas de la magie ! Vous devez bien évidement poser ensuite des actions pour les amener à manifestation. L’avantage ou la puissance de la loi de la visualisation créatrice réside simplement dans le fait qu’elle conditionne votre esprit à agir dans le sens de ce que vous désirez voir dans votre vie.

Pour vous aider de manière tangible à faire cet exercice, je vous suggère un outil puissant : le vision board. Créez-vous un coin de mur dans votre bureau ou votre chambre et collez-y des images de ce que vous voulez voir dans votre vie l’année prochaine. Vous voulez acheter un appartement ou une voiture l’année prochaine ? Collez-y une photo du type d’appartement ou de voiture que vous désirez. Vous voulez aller en vacances au Kenya l’année prochaine ? Quelques photos de Safari sauront stimuler votre subconscient. Votre Master 2 est votre priorité ? Imprimez un exemple de diplôme de type Master et inscrivez-y votre nom et la mention que vous voulez avoir. Collez-le sur votre mur. Cela vous stimulera dans vos révisions et dans la résolution de vos études de cas. Vous voulez sortir un album l’année prochaine, préparez une maquette avec votre nom et le titre principal et affichez-la sur votre vision board.

Une fois que votre vision board est prêt, regardez-le régulièrement en vous imaginant obtenir ce que vous désirez et mettez en oeuvre les actions nécessaires pour y arriver. Vous risquez d’être surpris d’obtenir des résultats plus rapidement que prévu…

2 – Revoyez les méthodes / techniques qui n’ont pas fonctionné l’année dernière

On a souvent coutume de dire qu’on ne change pas l’équipe qui gagne. Quid de celle qui perd alors ? Il convient certainement de la changer ou du moins de revoir sa composition. Nous devons adopter une attitude similaire concernant les choses qui ne fonctionnent pas dans notre vie.

Si durant l’année A, face à une situation S, dans des conditions C, vous avez appliqué une technique T et obtenu un résultat R non satisfaisant, il y a de fortes chances que vous obteniez le même résultat R face à une situation S similaire durant l’année A+1.

Avant de rentrer dans la nouvelle année, prenez le temps d’évaluer les différentes situations pour lesquelles vous n’avez pas eu de résultats satisfaisants cette année et voyez dans quelle mesure, vous pouvez corriger, ajuster ou encore modifier les techniques et les méthodes utilisées et qui n’ont pas complètement fait leurs preuves.

Si l’année prochaine, vous utilisez les mêmes formules qui n’ont pas fait leurs preuves durant cette année, vous ne risquez pas d’avoir de meilleurs résultats. Si vous voulez changer votre vie, changez les choses que vous faites habituellement et dont l’efficacité n’a pas été démontrée.

3 – Si vous voulez accéder à une dimension supérieure l’année prochaine, vous devez augmenter votre niveau

Si vous avez déjà pris des escaliers dans un immeuble sans ascenseur, vous êtes sûrement d’accord avec moi pour dire que l’effort dont vous avez besoin pour monter 2 étages est supérieur à celui requis pour monter 6 étages. Il en est de même de votre avancement dans la vie. Pour opérer à une dimension supérieure, peu importe le domaine, vous devez développer les caractéristiques, les qualités, les attitudes des personnes qui opèrent déjà dans cette dimension. Supposons que vous ayez l’habitude de courir 10 Km tous les week-ends. C’est une très bonne habitude pour garder la forme physique et avoir une vie saine ! Mais si vous décidez l’année prochaine de faire le Marathon de New-York, vous allez rapidement vous rendre compte qu’un seul entraînement par semaine n’est pas suffisant pour affronter les 42 Km du Marathon. Vous allez ainsi devoir changer vos habitudes en augmentant la fréquence de vos entraînements, en vous renseignant sur les types d’exercices physiques, en vous procurant des chaussures de course plus adaptées, en faisant davantage attention à votre alimentation.

Cet exemple sur le sport est transposable à d’autres domaines de votre vie. Si vous voulez par exemple amener votre foyer à une autre dimension, vous allez devoir mieux vous organiser et faire la part des choses entre vos différentes activités pour consacrer plus de temps à votre conjoint et à vos enfants. Si vous voulez améliorer votre situation financière, vous allez sûrement apprendre à optimiser votre planification financière, à passer du statut de consommateur compulsif à celui d’investisseur.

Votre esprit vif et éclairé l’a bien compris, personne n’a jamais accédé à un niveau supérieur dans quelque domaine que ce soit, sans avoir accepté de payer un prix. Vous devez vous sacrifier pour aller à un niveau supérieur. L’année prochaine, vous allez donc devoir payer un prix pour monter vers le sommet.

4 – Revoyez vos priorités et optimisez l’utilisation de votre temps

Lorsque vous faites le bilan de vos activités de cette année, que constatez-vous ? Quel a été le retour sur effort de vos activités ? C’est-à-dire le ratio entre l’impact positif de ces activités sur l’atteinte de vos objectifs versus l’effort que vous avez déployé pour les réaliser ?

En analysant vos activités selon ces 2 paramètres (effort/impact), on peut dégager globalement quatre types d’activités :

– Les activités dites “ingrates” qui vous consomment beaucoup d’énergie et ne vous font pas vraiment avancer dans l’atteinte de vos objectifs.

– Les activités dites “à gains rapides” qui demandent peu d’effort mais ont un impact positif significatif dans l’atteinte de vos objectifs.

– Les activités dites “bouche-trous” qui demandent peu d’effort et qui produisent un impact positif insignifiant pour vos objectifs.

– Les activités dites “majeures” qui vous demandent beaucoup d’effort et qui produisent également un impact positif considérable sur l’atteinte de vos objectifs.

Dans quelle(s) catégorie(s) vous êtes-vous souvent retrouvé durant cette année ? Pourquoi et pour qui avez-vous fait ces activités ? Pour vous-même ou pour d’autres personnes ? 
Étaient-elles prioritaires pour vous ou pour d’autres personnes ? Vous devez le savoir, ce que vous estimez prioritaire pour vous ne l’est pas nécessairement pour les autres et vice-versa.

Si vous voulez bien gérer vos priorités l’année prochaine, vous allez souvent devoir vous poser les deux questions suivantes avant d’engager des actions :

– Quel effort me demande cette activité ?

– Que me rapporte-t-elle ? 

Durant la nouvelle année, apprenez à focaliser votre attention constamment sur les activités de type “gains rapides” et “majeures”. Évitez les activités dites “ingrates” et reléguez automatiquement au second plan les activités dites “bouche-trous”. Vous les ferez quand vous aurez du temps libre.

Retenez également ce mot : NON… Il vous aidera à bien gérer vos priorités durant la nouvelle année si vous l’utilisez à bon escient. La clé de son utilisation est la suivante : votre temps, c’est vous qui le gérez, pas les autres ! Si vous comprenez ce principe, vous ne culpabiliserez plus quand vous direz non à une sollicitation extérieure car vous saurez pourquoi vous avez dit non.

5 – Entourez-vous de bonnes personnes

“Toute personne qui entre dans votre vie y est pour une raison, une saison ou pour toute la vie”. Vous avez sans doute déjà entendu ce dicton populaire. Les relations sont primordiales dans la vie. Cela n’est plus à démontrer. Peu importe vos talents, vous aurez besoin des autres tôt ou tard. Par conséquent, il est primordial d’identifier et de déterminer le but et le rôle de chacune de vos relations.

Les personnes qui vous entourent et avec lesquelles vous passez régulièrement du temps déterminent grandement votre échec ou votre réussite dans la vie. Ces personnes constituent ce qu’on appelle votre groupe de référence. Jim Rohn, le célèbre coach en développement personnel a dit que nous devenons la combinaison moyenne des cinq personnes avec lesquelles nous passons le plus de temps. Et le Dr David McClelland, ancien professeur et chercheur en psychologie à la prestigieuse Université d’Harvard estime que ces personnes vont même jusqu’à déterminer 95 % de notre réussite ou de notre échec dans la vie.

Lorsque vous faites votre bilan relationnel de cette année, est-il plutôt positif ou négatif ? Pourquoi ? Des personnes ont-elles abusé de votre confiance ? Quelqu’un vous a-t-il détourné des objectifs majeurs de votre vie ? Peu importe ce qui est arrivé cette année, le plus important va être les décisions que vous allez prendre pour l’année prochaine au regard de cette année qui s’achève.

Vous l’avez sans doute bien compris, votre altitude l’année prochaine dépendra de l’altitude de ceux qui vous entoureront. Comme le dit le dicton populaire, si vous voulez apprendre à voler comme un aigle, vous n’allez sûrement pas traîner dans un poulailler !

.

6 – Prenez le temps d’écrire vos objectifs pour la nouvelle année

Comme nous l’avons mentionné en introduction, un objectif se différencie d’une résolution par sa dimension active, en ce sens qu’il vous pousse à poser des actes en vue de sa réalisation.

Pourquoi est-il si important d’écrire vos objectifs ? Il existe de nombreuses raisons. Je veux partager avec vous ici 3 d’entre-elles qui nous semblent essentielles :

Raison 1 : vous ne pouvez pas faire entièrement confiance à votre mémoire. Votre cerveau traite tellement d’informations à la journée que votre mémoire viendra à perdre au bout de quelques semaines ou de quelques mois, les détails de tous les objectifs que vous vous fixez “dans votre tête”.

Raison 2 : écrire vos objectifs vous permet de les clarifier et de les affiner. Très souvent lorsqu’on commence à se fixer des objectifs, au départ les choses sont un peu floues. C’est en prenant le temps de les coucher sur le papier qu’elles deviennent en général plus claires. 

Raison 3 : écrire vos objectifs vous permet d’en appréhender les contours et d’évaluer les ressources (matérielles, humaines, financières, etc.) nécessaires pour les réaliser.

Pour écrire vos objectifs, il est communément recommandé d’utiliser la méthode SMART. En d’autres termes, votre objectif doit être :

Spécifique : définissez exactement ce que vous voulez. Avoir pour objectif “devenir riche l’année prochaine” ne veut pas dire grand-chose. Vous pouvez être plus spécifique si vous dites “avoir un revenu annuel au moins égal à un million d’euros”.

Mesurable : vous ne pouvez pas gérer ce que vous ne pouvez pas mesurer. Vous devez pouvoir mesurer l’atteinte de vos objectifs si vous voulez pouvoir les gérer. Fixez-vous des objectifs simples à mesurer. Au lieu de dire “faire plus de sport l’année prochaine”, vous pouvez simplement vous fixer pour objectif “courir 1 heure tous les matins avant de partir au travail”.

Atteignable : vous devez vous fixer des objectifs dans la limite de vos capacités. Votre ambition doit être mesurée c’est-à-dire que vous devez faire preuve de pragmatisme. En effet, si vous vous fixez des objectifs trop ambitieux, vous risquez de vous décourager rapidement. Vous êtes d’accord avec moi que si vous n’avez jamais couru plus de 2 Km, vous n’allez pas vous lever un matin avec pour objectif de faire 20 Km !

Réaliste : la réalisation de votre objectif doit totalement être sous votre contrôle. Tout élément extérieur que vous ne maîtrisez pas risque de compromettre son atteinte. Si votre objectif est de vous marier d’ici Juin de l’année prochaine avec un milliardaire et que vous ne côtoyez pas le milieu des milliardaires, la probabilité que vous en rencontrez un est très faible. Si la notion de “peut-être” rentre dans la réalisation de votre objectif, alors il n’est plus sous votre contrôle.

Temporellement défini : Napoléon Hill a déclaré qu’un objectif n’est rien d’autre qu’un rêve avec une échéance. Pour chacun de vos objectifs, vous devez donc définir un intervalle de temps pour l’accomplir. Sinon, l’objectif ne passera jamais du rêve à la réalité. C’est pourquoi, vous devez toujours associer à vos objectifs une “date limite” de réalisation. Elle vous rappellera ce que vous avez à faire, vous stimulera et vous mettra une sorte de pression pour accomplir ce que vous désirez voir dans votre vie.

Cette année est presque terminée…Avez-vous écrit vos objectifs pour la nouvelle année ?

Prenez simplement une feuille de papier ou bien ouvrez une page Word sur votre ordinateur et commencez à les écrire selon les différents domaines (santé, familial, professionnel…).

7 – Déterminez les ressources dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs

Après avoir fixé vos objectifs, vous devez à présent réfléchir aux ressources dont vous avez besoin pour les atteindre. En effet, vous ne pouvez pas accomplir vos objectifs si vous n’identifiez pas les ressources qu’il vous faut. Ces ressources peuvent être matérielles, financières, humaines, etc. Vous disposez sûrement déjà de certaines ressources mais vous devez certainement en acquérir d’autres en retournant par exemple à l’école (ou en vous auto-formant) ou en ayant recours à d’autres personnes qui disposent de compétences, de moyens matériels ou financiers dont vous avez besoin.

Parler de la notion de ressources revient donc à un moment ou un autre à se poser la question des relations que vous entretenez avec votre entourage. Comme vous le savez, les relations sont primordiales. Pour accomplir des choses importantes dans la vie, vous aurez besoin de l’aide d’autres personnes. Plus vous développez de bonnes relations avec ceux qui vous entourent, plus vous créez des ponts pour des associations et des possibilités de collaboration pour la réalisation de vos objectifs.

Quelles sont les ressources dont vous disposez actuellement ? Quels sont vos besoins de formation ou d’auto-formation ? Quelles sont les personnes de votre entourage dont la coopération, l’assistance, l’aide et la collaboration peuvent vous être nécessaires ?

Prenez le temps de réfléchir à ces questions en ayant une perspective globale. Ce dont vous avez besoin, vous pouvez le trouver dans les différents environnements dans lesquels vous évoluez : familial, professionnel, associatif, etc.

8 – Définissez un plan d’action

Vous avez écrit vos objectifs ? Vous avez identifié les ressources (matérielles, financières, humaines…) dont vous avez besoin ? C’est très bien ! Mais quel est votre plan d’action ? Par où et par quoi allez-vous commencer et quel sera votre cheminement ? Vos objectifs sont peut-être un peu trop vastes et vous avez du mal à voir sous quel angle les attaquer ? Dans ce cas, vous pouvez les découper en sous-objectifs. La définition d’un plan d’action pourrait vous aider à faire ce travail. Mais qu’est-ce qu’un plan d’action ?

Le plan d’action c’est  la définition de la stratégie que vous allez mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs au travers de l’identification et de la planification des actions nécessaires. Prenons quelques exemples en guise d’illustration :

Exemple 1 – Votre objectif d’ordre financier est d’ouvrir une assurance-vie et d’y placer 2000 euros d’ici la fin de l’année prochaine.

Votre plan d’action pourrait se définir comme suit :

1- Prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire pour mi-janvier 2014 pour ouvrir l’assurance-vie et faire un premier versement de 200 euros.

2- Planifier des versements mensuels de 175 euros à partir de février

Exemple 2 – Acheter un appartement de 50 m² dans une région donnée d’ici avril de la nouvelle année

Votre plan d’action pourrait se définir comme suit :

1- Définir le trio de vos villes préférées dans le région concernée (Janvier)

2- Fixer votre budget et faire une simulation avec votre banquier (Janvier)

3- Constituer votre apport personnel pour payer notamment les frais de notaire et de crédit logement (Janvier-Mars)

4- Commencer à faire votre prospection dans votre trio de villes et faire les visites d’appartement (Février-Mars)

5- Signer le compromis de vente et engager les démarches auprès de la banque et du notaire (Mars)

6- Signer le contrat de vente et récupérer les clés (Mai)

Avoir un plan d’action est véritablement important. Cela vous aide à avoir une vision claire et précise de là où vous allez et vous permet de bien gérer votre énergie et vos ressources.

9 – Chaque jour, posez une action qui vous rapproche de l’accomplissement de vos objectifs

Avant que la nouvelle année ne commence, assurez-vous d’avoir rédigé vos objectifs et affichez-les à un endroit où vous pouvez les voir tous les jours. C’est un excellent moyen de vous rappeler que vous avez des choses importantes à accomplir cette année.

Pour atteindre vos objectifs, vous devez poser de façon consistante, chaque jour des actions – aussi petites soient-elles – qui vous conduiront vers leur atteinte. Ne négligez jamais les petites actions ! Lorsque vous mettez toutes vos petites actions bout à bout dans la durée, vous réalisez alors ce qu’on appelle les bénéfices de l’effet cumulé. C’est comme le principe des intérêts composés. Au départ, les bénéfices vous semblent insignifiants mais plus le temps passe, plus vous mesurez les résultats dans votre vie.

Si vous avez par exemple décidé cette année de faire plus attention à vos finances, vous pouvez d’ores et déjà vous mettre en tête ceci : “Il n’y a pas de petites économies” ! Cherchez tous les moyens à réduire vos dépenses. Vous êtes peut-être célibataire et avez la flemme de faire à manger ? Vous mangez 3 soirs par semaine à l’extérieur à raison de 8 euros par soir ? Si vous prenez la décision de manger désormais uniquement 2 soirs à l’extérieur au lieu de 3 soirs, vous ferez une économie de 8 euros par semaine, soit 32 euros par mois. Si vous le faites de manière consistante tous les mois, vous économiserez alors 384 euros sur l’année. Souvenez-vous, au départ, c’était juste une économie de 8 euros…

10- Faites une revue périodique de vos objectifs

Écrire vos objectifs c’est bien. Identifier les ressources qu’il vous faut c’est encore mieux. Mais que faites-vous ensuite ? Vous les rangez quelque part dans votre bureau et vous les ressortez le jour de l’échéance que vous avez fixée pour leur réalisation ? Sûrement pas ! C’est malheureusement ce que la plupart des personnes font. En début d’année, elles sont fougueuses et motivées et écrivent alors des objectifs. Mais plus le temps passe, plus elles se laissent absorber par les préoccupations quotidiennes de la vie et finissent par “oublier” leurs objectifs. Or vous ne pouvez pas accomplir vos objectifs si vous ne prenez pas le temps de vous en imprégner et de les avoir constamment à l’esprit.

Voici 2 choses que vous pouvez faire pour vous imprégner de vos objectifs et les avoir constamment à l’esprit :

  • Affichez-les à un endroit où vous pouvez les voir tous les jours
  • Lisez-les régulièrement et visualisez-vous en train de les réaliser

Être en contact régulier avec vos objectifs vous donne des occasions de les revoir. Vous vous demandez peut-être à quoi sert la revue des objectifs ? De manière générale, lorsqu’on se fixe des objectifs, ils sont très rarement bien fixés au premier jet. Les revoir périodiquement permet donc de les corriger, de les compléter ou encore de les ajuster.

La revue périodique de vos objectifs vous permet également de réajuster les ressources et les moyens dont vous avez besoin pour les réaliser. Par ailleurs, faire une revue de vos objectifs vous permet de suivre votre avancement dans leur réalisation.

Prenez donc le temps dès le mois de février de l’année prochaine, de faire une petite pause afin de faire un mini-point sur les objectifs que vous avez rédigés en début d’année, et veillez à mettre en œuvre toutes les actions nécessaires pour rester focalisé sur la réalisation de vos rêves pour cette nouvelle année.

Conclusion

Nous en avons fini avec nos 10 secrets et je crois que vous avez appris beaucoup de choses. Voici ce qu’il convient de retenir :

1. Visualisez votre année avant de la commencer

2. Revoyez les méthodes / techniques qui n’ont pas fonctionné l’année dernière

3. Revoyez vos priorités et optimisez l’utilisation de votre temps

4. Revoyez vos priorités et optimisez l’utilisation de votre temps

5. Entourez-vous de bonnes personnes

6. Prenez le temps d’écrire vos objectifs pour la nouvelle année

7. Déterminez les ressources dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs

8. Définissez un plan d’action

9. Chaque jour, posez une action qui vous rapproche de l’accomplissement de vos objectifs

10. Faites une revue périodique de vos objectifs

Il ne vous reste plus qu’une chose à faire : METTEZ-LES EN PRATIQUE DANS VOTRE VIE ! Comme le disait Stephen Covey, “Apprendre et ne pas faire c’est ne pas vraiment apprendre. Savoir et ne pas mettre en pratique, c’est ne pas vraiment savoir”.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez vous procurer mon livre CETTE ANNÉE, J’ATTEINS MES OBJECTIFS !